Bandeau Vie de la paroisse bulletin 2021

Retour Sommaire Bulletin

Mai 2021

Prier Marie au mois de mai

 

Marie.PNG

      Ce n’est pas un hasard si le plus beau des mois de l’année est consacré à Marie - une créature parfaite. En Marie est incluse l’idée de l’Homme parfait que Dieu a eue pendant la création. Marie devrait apparaître toujours comme l’image de la femme et non seulement comme un exemple général.

 

     Si nous tenons compte du fait que Jésus était un homme - et sans déprécier l’importance et la signification de Jésus pour les deux sexes - nous pouvons constater que grâce à son attitude à l’égard de Dieu, Marie est l’image pure de le femme, de la même manière que Jésus est l’image pure de l’homme. Depuis le début de son existence, l’Église contemple en elle une personne remarquable et exceptionnelle et lui rend un hommage particulier. L’Église y remarque sa propre image dans sa plénitude, l’image du chrétien dans sa forme la plus complète, et aussi l'image parfaite de la femme. Le coeur maternel de Marie rappelle à la femme que le développement de la personnalité féminine suppose un engagement à l’œuvre d’amour.

     Cette année, en plus de nombreuses fêtes mariales, la Pentecôte tombe au mois de mai et lundi de Pentecôte c’est la mémoire de Marie Mère de l’Église. La relation de Marie avec la Sainte Trinité est exceptionnelle. Le Saint Esprit est présent dans sa vie depuis son Immaculée Conception, dans la conception de son Fils et tout au long de sa vie. Lors de la Pentecôte, Marie apparaît à nouveau comme Épouse de l’Esprit.

     J’apprécie particulièrement l’icône qui représente Marie portant Le Saint Esprit (Pneumatophora). Le geste de Marie est plein d’amour, elle tient la colombe doucement et sans intention de la retenir. Cette icône personnifie de façon simple et profonde la vérité du lien de Marie avec le Saint Esprit. Marie, comblée de grâce, est celle qui nous apporte le Saint Esprit, mais c’est aussi celle, qui de façon maternelle, pleine de tendresse, délicate et attentionnée, porte nos prières vers le Seigneur. Osons nous tourner vers Marie, qui a porté Jésus sous son cœur, qui porte l’Église dans ses bras, et n’oublions pas que Jésus ne lui refuse rien. Elle n'a pas besoin de demander. elle puise dans la source de la grâce.

Martyna HULIN

 

 

 

Être organiste sur la paroisse  

Orgue.PNG

     Il y a quelques mois, j‘ai eu l‘honneur, avec ma collègue : Viviane RETAILLAUD de recevoir la Croix de St Clair en reconnaisance de 40 années de présence pour l‘animation des cérémonies en l‘église St Martin de Savenay,

 

     Fonction remplie avec plaisir car j‘aime la musique. Enfant j‘avais appris le piano et habitant en face l‘église de mon village à l'Île Bouchard, je me suis interressée à la pratique de l‘orgue. La chorale chantait depuis la tribune et nous pouvions observer de près le jeu de l‘organiste et en concevoir des vocations. Peu à peu, avec d‘autres jeunes filles , je suis devenue organiste liturgique accompagnant les diverses cérémonies : mariages, sépultures , messes, saluts du Saint Sacrement, chantés encore en latin à l‘époque puis s‘adaptant à de nouveaux chants car Vatican 2 bouleversait un peu les anciens répertoires.

 

     Arrivée en 1964 à Savenay, j‘ai proposé mes services à la paroisse, et peu à peu, assisté Mademoiselle Thibaud organiste à l‘époque, puis partagé la tâche avec d‘autres musiciens dont M. MONNIER, Frédéric GUINE et Mme BONNET, entre autres.

 

     Le rôle de l‘organiste est essentiellement de favoriser la prière, l‘écoute et la méditation par l‘accompagnement de chants ou l‘exécution de pièces de musique.

 

     J‘espère que de nouvelles vocations s‘éveilleront, l‘enseignement de la musique s‘étant beaucoup développé, mais je sais aussi que les jeunes sont de plus en plus sollicités par des activités de tout genre.

 

     L‘orgue aussi semble toujours un peu inaccessible, perché sous les voutes la plupart du temps, mais celui de Savenay mérite tout de même une petite visite car il fut installé vers 1880, construit lui-même en 1860 dans les ateliers du facteur Merklin qui le réalisa à Bruxelles. Son aspect extérieur est agréable mais il souffre d‘un grand besoin de travaux pour retrouver son éclat car sa mécanique est fatiguée. De plus les conditions atmosphériques influent sur son jeu. Cependant son intérêt réside dans le fait qu‘il est resté dans son état d‘origine ce qui lui a valu d‘être répertorié, en 2017, par le Conservatoire départemental des Antiquités et objets d‘arts de Loire Atlantique.

 

     J‘espère qu‘il retrouvera un jour l‘éclat de ses nombreux tuyaux et que de jeunes organistes trouveront autant que moi de bonheur à l‘animer.

 

     Mais en toute circonstance il faut se fondre derrière sans jamais oublier que : "La musique sacrée, par le biais de l‘orgue et de celui qui le joue, a pour but que Dieu soit glorifié et les hommes sanctifiés" (rituel de bénédiction d'un orgue).

Monique BOURDILLEAU

Retour sur l'aube pascale

Pâques.PNG

     6h30, c'était bien tôt pour un matin de Pâques….Nombreux étaient les paroissiens présents, certains avaient les yeux encore embrumés de sommeil, d'autres le ventre vide. Nous nous trouvions comme les femmes au matin de Pâques devant le tombeau.

     Quelle force dans ce symbole du jour qui se lève face à l'assemblée, relayé dans le chœur par l'or d'une draperie artistiquement disposée sous le vitrail, comme un lien entre le ciel et les fidèles portés par les chants de la chorale.

     La puissance de la résurrection se concrétisait sous nos yeux, les clochettes ont sonnés à pleine volée et, nous sommes ressortis à l'aube du dimanche de Pâques sous le soleil levant renforcés dans notre foi au Christ ressuscité, grâce à cette belle cérémonie et à la lumière retrouvée :

Le Christ est Ressuscité, il est vraiment ressuscité !

                   

L'équipe de communication

 

Retour Sommaire Bulletin